Littérature et poésie

« Écrire »
« Entre-deux »
« Les Singuliers »
« La Chambre d’écriture »
« Locus Solus »
« Ligne de mire »
« Correspondances » - épuisé
« L'Estran »
« Interférences »
« Écho Poche/Argol »
« Hors collection »

Gastronomie, esthétique du goût

« Vivres »   Paradoxes
  Gestes

 

« Coédition Musée Rodin »



Rechercher :


« L'Estran »

 

Mon beau brouillage
Mon beau brouillage
Date de parution : novembre 2010
ISBN : 978-2-915978-62-9
Format : 130x200 - Papier : munchen ivoire 90g - Pages : 86 pages
16.20 €


 

Parfaitement classique, en alexandrins, Mon beau brouillage
porte bien son titre. Matthieu Mével bouscule les normes
de l’écriture poétique par la répétition et le brouillage
en quatre parties : une première dont la deuxième et la
troisième sont des variations ou des copies qui ne cessent
de s’écarter de l’original, jusqu’à l’échappée libre de la
quatrième. Son poème est un bombardement d’images
dispersées entre les références classiques et les césures
contemporaines. « Comment écrire dans une langue qui
aurait perdu sa langue ? Il s’agit de défaire la langue et
dans le même temps de se défaire de la langue. Je crois
qu’on ne parle pas pour nommer les choses, on parle
pour les éloigner de la tristesse de leur nom. Écrire un
poème, c’est alors faire le vide, creuser la syntaxe, trouer
la langue pour retrouver la liberté déliée de l’enfance. »
M.M.


Réalisé avec Sitedit